Exposition et conférences "Mishima et le Pavillon d'Or"

Du 2 3月 2018 au 29 3月 2018
De 10h00 à 18h00
Strasbourg (BNU)

Du 21 mars au 15 avril, l’Opéra National du Rhin présente Le Pavillon d’or, opéra adapté du roman éponyme de Yukio Mishima (1925-1970). Le département d’études japonaises de l'Université de Strasbourg s’associe à la BNU pour proposer une exposition permettant de mettre en perspective cet opéra en présentant la biographie de l’auteur, des éléments historiques relatifs au monument mythique qu’est le Pavillon d’or, et enfin une présentation du roman de Mishima ainsi que de ses adaptations au théâtre, à l’opéra et au cinéma. L'exposition sera accompagnée d'un cycle de conférences destiné à explorer les différentes facettes de l'oeuvre et son auteur.

Le 2 juillet 1950, un jeune moine incendie le Pavillon d’or, temple bouddhique situé à Kyôto. De ce magnifique bâtiment, datant de la fin du XIVe siècle, il ne resta plus qu’une carcasse calcinée. Il était depuis plusieurs siècles l’un des sites les plus célèbres du Japon. La nouvelle de sa destruction fut un traumatisme pour tout le pays. L’écrivain Mishima Yukio en tira la matière de l’un de ses romans les plus célèbres, Le Pavillon d’or (Kinkaku-ji), paru six ans après les faits dont ils sont directement inspirés.

Chez Mishima, le fait historique est un prétexte à la description des mécanismes du destin et de la psychologie, qui conduisent le protagoniste vers la catastrophe. S’appuyant sur les déclarations du moine pyromane, Mishima fait de l’incident le point d’ancrage d’une réflexion sur la beauté, beauté insupportable pour un être imparfait, qui ne trouve pas d’autre solution que de détruire l’objet de son admiration.

Le roman de Mishima, paru en 1956, fut adapté au théâtre dès l’année suivante, et connut deux adaptations au cinéma (1958 et 1976), ainsi qu’une adaptation à l’opéra (1976) due au compositeur Toshirô Mayuzumi.

 

 

Exposition du 2 au 29 mars 2018 à la BNU (entrée libre).

Commissaires d'exposition: Thomas Garcin (U. Oxford), Hideaki Satô (U. Kindai).

Organisateurs: Antonin Bechler (UdS), Evelyne Lesigne-Audoly (UdS), Emmanuel Marine (BNU)

 

 

Cycle de conférences (auditorium de la BNU, entrée libre sur réservation: contact@bnu.fr) :

 

Vendredi 2 mars | 18h30 | ouverture

« La genèse du Pavillon d’Or de Mishima »

par SATŌ Hideaki (Université Kindai)

Pour introduire l’exposition, Hideaki Satô, spécialiste de Mishima et responsable scientifique du Musée Mishima de Yamanakako, explique la genèse du roman Le Pavillon d’or, montrant comment cette genèse permet de mieux comprendre l’œuvre. Il s’appuie sur une étude des manuscrits, dont certains sont reproduits dans l’exposition.

 

Vendredi 9 mars | 18h30

« Le Pavillon d’or : histoire d’un lieu mythique »

par Evelyne LESIGNE-AUDOLY (Université de Strasbourg)

Le pavillon d’or, bien qu’étant un édifice religieux, fut aussi construit pour prouver la puissance de son commanditaire et mettre en valeur les arts. Très tôt, il fut admiré et devint un lieu mythique. La conférence d’Evelyne Lesigne-Audoly retrace cette histoire brillante et mouvementée.

 

Mercredi 14 mars | 18h30

« Mishima entendait-il vraiment la musique ? »

par Toshio TAKEMOTO (Université de Lille 3)

et Dominique PALMÉ (traductrice)

Dominique Palmé, qui a traduit le roman de Mishima La Musique pour Gallimard, et Toshio Takemoto, professeur de langue et littérature japonaises, abordent la place de la musique dans l’oeuvre de Mishima. 

 

Mercredi 21 mars | 14h30

« Mishima et la critique: une question de mise en scène ? »

par Thomas GARCIN (Université d'Oxford)

Cette conférence n'aura pas lieu à la BNU mais en Salle Pasteur du Palais Universitaire, dans le cadre du colloque "Corps et message".

Thomas Garcin, chercheur à l'Université d'Oxford, est spécialiste de Mishima. Sa thèse de doctorat sur Patriotisme et Chevaux échappés a obtenu le prix Okamatsu Yoshihisa décerné par la Société Française des Etudes Japonaises.

 

Lundi 26 mars | 18h30 | clôture

« Le Pavillon d’Or de Mishima : le désir, la beauté, la mort »

par Gérard SIARY (Université Paul Valéry - Montpellier 3)

Gérard Siary, professeur de littérature générale et comparée à l’Université de Montpellier, a notamment commenté le Pavillon d’Or pour Gallimard. Il présentera ici les grands thèmes de l'oeuvre.

 

 

 logo idexlogo arsmondo

 

Un événement organisé par le Département d'Etudes Japonaises de l'Université de Strasbourg et la Bibliothèque Nationale Universitaire de Strasbourg, avec le soutien du programme IdEx "Université & Cité", du Musée Mishima de Yamanakako et du Centre de ressources de l'Université Gakushûïn.

Dans le cadre du festival Arsmondo Japon organisé par l'Opéra National du Rhin.