Journée de conférences: "30 ans d'études japonaises à Strasbourg"

Le 2 décembre 2016
De 14h00 à 17h30
UdS, Le Patio, Amphi Cavaillès

Pour célébrer les trente ans du Département d’Etudes japonaises de l’université de Strasbourg, cette journée de conférences exceptionnelle proposera trois présentations par des spécialistes renommés de domaines de recherche privilégiés par le département depuis sa création : le théâtre, la littérature classique ainsi que la philosophie.

 

Journée organisée par le Département d’Etudes japonaises avec le Groupe d’Etudes Orientales (EA1340) de l’Université de Strasbourg, et le soutien du Consulat Général du Japon à Strasbourg.

 

 

 

14h : Allocution d’ouverture par M. Shinsuke SHIMIZU, Consul Général du Japon à Strasbourg.

 

14h10 : « Le théâtre populaire japonais et son histoire »

 

Pascal GRIOLET (INALCO, Paris) présentera, en s’appuyant sur une série de documents visuels, le théâtre populaire véhiculé aujourd’hui par une centaine de troupes d’acteurs itinérants à travers le Japon, et en brossera l’historique en montrant ses racines qui remontent au kabuki des origines. (Conférence en français).

 

kabuki

 

 

15h : « Visions courtoises : Les Contes d’Ise et la dynamique de l’appropriation culturelle »

 

Joshua MOSTOW (UBC, Vancouver) présentera la réception et les utilisations des Contes d’Ise (Ise monogatari), du Xe siècle au XVIIe siècle, sur la base de documents picturaux et de textes littéraires.

Les Contes d’Ise, suite de récits galants du Xe siècle, sont nés au sein d’un « salon » composé de courtisans n’exerçant aucun réel pouvoir, puis devinrent par la suite un important hypotexte pour les écrits autobiographiques des femmes de la noblesse. Au XIIe siècle, cette œuvre fut interprétée comme un texte religieux ésotérique, avant de devenir au XIVe siècle un capital culturel instrumentalisé dans les luttes au sein de la maison impériale. Au cours de l’époque d’Edo, elle fut illustrée de façon standardisée par les artistes de l’école Rinpa et dans les imprimés illustrés dits « Saga-bon », ce qui nous permet de savoir comment et pourquoi elle était lue à cette époque. (Conférence en anglais).

 

Fuji Yukiko  

 

 

16h : « Penser l'ambiant. La "science naturelle" d'Imanishi Kinji»

 

Augustin BERQUE (EHESS, Paris) présentera la « science naturelle » (shizengaku) d’IMANISHI Kinji (1902-1992), le plus célèbre naturaliste japonais du XXe siècle. Comme l'a reconnu Frans de Waal, il est notamment à l'origine d'un changement de paradigme qui a transformé la primatologie. Vers la fin de sa vie, il a résumé sa méthode scientifique dans le concept de "science naturelle" (shizengaku), en l'opposant à la pratique ordinaire des sciences de la nature (shizen kagaku). On montrera ici tout l'enjeu de cette opposition.  (Conférence en français).

 

sangaku